Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Contre le Packing : Déclaration de Consensus

Lors du neuvième Congrès International d’Autisme-Europe qui s’est tenu à Catane, Sicile, du 8 au 10 octobre 2010, les principaux orateurs, c’est-à-dire un groupe de professionnels reconnus dans le domaine de l’autisme, ont été fortement choqués d’apprendre que dans certaines parties du monde – notamment dans les pays francophones – une soi-disant forme de thérapie appelée « Packing » est appliquée et même recommandée chez les enfants et adolescents atteints de troubles du spectre autistique, en particulier chez ceux présentant des troubles sévères du comportement.

Le but présumé de cette technique, telle que définie par les promoteurs de cette thérapie, est de «permettre à l’enfant de se débarrasser lui-même progressivement de ses mécanismes de défense contre les angoisses archaïques pathologiques », par la réalisation «d’une plus grande perception et l’intégration du corps et un sentiment croissant de confinement. »

Les membres du Haut Conseil de la Santé Publique, conviés à examiner les indications et les aspects éthiques, ont récemment établi que, bien que des risques psychologiques ne soient pas exclus, le packing ne comporte pas suffisamment de risques qui justifieraient son interdiction. Nous sommes unanimes à considérer que les praticiens et les familles du monde entier doivent considérer cette approche comme étant contraire à l’éthique.

En outre, cette «thérapie» ne tient pas compte des connaissances actuelles sur les troubles du spectre autistique; elle va à l’encontre des paramètres des pratiques fondées sur des preuves et elle va à l’encontre des grandes lignes directrices des traitements reconnus aux États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Hongrie et en Australie. De notre point de vue, elle risque d’empêcher ces enfants et adolescents d’accéder à leurs droits fondamentaux à la santé et l’éducation.

 

Cliquez ici pour lire en entier et pour voir la liste des signature