Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Rapport « Le dividende de l’autisme : récolter les fruits d’un meilleur investissement »

Le 17 janvier, les conclusions principales du rapport « The Autism Dividend: Reaping the Rewards of Better Investment” (Le dividende de l’autisme : récolter les fruits d’un meilleur investissement, traduction non officielle) ont été présentées dans le cadre du Projet national de l’autisme à la Chambre des Lords du Royaume-Uni.

 

Le fait que le Royaume-Uni ne s’appuie pas sur meilleures preuves disponibles pour fournir du soutien aux personnes autistes génère un coût humain inacceptable ainsi qu’un coût financier trop important. Ces défis sont exacerbés par des investissements limités dans la recherche devant servir à combler le manque de données probantes. La mise en œuvre de pratiques ayant fait preuve de leur efficacité et une augmentation des investissements dans la recherche apporteront des meilleurs résultats pour les personnes autistes, avec moins de gaspillage des ressources rares.

Telles sont les principales conclusions du rapport le plus complet que le Royaume-Uni ait entrepris de publier sur les pratiques existantes dans le domaine de l’autisme. Le rapport, rédigé par Valentina Iemmi, Martin Knapp et Ian Ragan pour le Projet National de l’Autisme, bénéficie de l’appui d’associations et d’experts du domaine de l’autisme.

Le rapport appelle le gouvernement à mettre en œuvre ses recommandations relatives aux pratiques fondées sur la preuve et les financeurs de la recherche à augmenter leurs investissements dans la recherche sur l’autisme, en particulier les travaux permettant de développer une base de données probantes sur les pratiques qui fonctionnent.

 

En savoir plus (anglais)

Lire le rapport