Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Les leaders européens interagissent avec Zeno au Sommet numérique de Tallinn

Un premier prototype de technologie robotisée Zeno (de Robokind), développé par le projet DE-ENIGMA, auquel participe Autisme-Europe, a été présenté au sommet numérique de Tallinn où étaient rassemblés les leaders européens lors de la présidence estonienne du Conseil de l’Union européenne.

Le projet, financé par le programme cadre européen Horizon 2020, révolutionne la thérapie de l’autisme par son enseignement adapté sur l’expression et de la reconnaissance des émotions.

Le 29 septembre, dans le cadre de l’exposition tenue au centre créatif de Tallinn (Kultuurikatel), le projet DE-ENIGMA a été présenté aux leaders européens en tant que meilleur projet numérique soutenu par l’UE. L’événement avait pour but de présenter de nouvelles technologies et de nouveaux projets pour illustrer l’impact de la technologie sur le potentiel de la société dans son ensemble.

Les visiteurs du stand DE-ENIGMA ont été informés de l’objectif global du projet et ont participé à la démonstration de jeux que peut fournir Zeno pour remplir cet objectif. Le projet DE-ENIGMA développe de l’intelligence artificielle pour un robot commercial qui sera capable de traiter les mouvements, le ton de la voix et les mimiques des enfants afin de leur proposer lui-même des activités adaptées sur les émotions, de les aider, d’interagir et de jouer avec eux.

re jeux différents (d’abord testés par les visiteurs de l’exposition) ont été développés et jusqu’ici testés auprès de 128 enfants.

L’autisme et les robots

De récents développements dans la technologique de l’interaction homme-robot ont conduit à des essais sur l’enseignement de la reconnaissance et de l’expression des émotions aux personnes autistes en utilisant des robots humanoïdes. De premières constatations suggèrent que ces essais sont efficaces dans les thérapies psychoéducationnelles pour les enfants autistes. Cela s’explique principalement par le fait que les robots humanoïdes sont perçus par les enfants autistes comme étant plus prévisibles, moins compliqués, moins intimidants que les humains avec toutes leurs subtilités et leurs nuances et qu’il est dès lors plus facile de communiquer avec des robots.

En savoir plus sur le projet DE-ENIGMA

Télécharger le dossier de presse DE-ENIGMA pour l’événement