Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

80% des jeunes autistes ont déjà rencontré des problèmes de santé mentale

Le rapport intitulé “Know your normal: young people with autism’s experience of mental health” (Connais ta normalité : les problèmes de santé mentale chez les jeunes autistes, trad. libre), lancé par Ambitious about autism et le Centre de recherche en éducation des personnes autistes (CRAE) en juin 2017, disponible gratuitement en ligne, explore les problèmes de santé mentale des jeunes autistes (entre 16 et 25 ans) en Angleterre et fournit des recommandations sur la façon de répondre au mieux à leurs besoins.

Dans le cadre des travaux de recherche, menés par Georgia Harper, Fern Adams et Jack Welch (de jeunes ambassadeurs autistes d’Ambitious about Autism), et par deux chercheuses du CRAE Laura Crane et Liz Pellicano, 130 jeunes autistes ont été interrogés sur leurs besoins en lien avec la santé mentale et sur leur quête de soutien.

Tandis que l’autisme n’est pas une condition de santé mentale,  70 à 80% des enfants et des adultes autistes ont déjà rencontré des problèmes de santé mentale. Cet aspect ne passe pas inaperçu puisque les personnes autistes, leurs familles, et les personnes qui travaillent à leurs côtés estiment que la santé mentale devrait être un domaine de recherche prioritaire. En dépit des efforts déployés pour pallier au manque de connaissances dans ce domaine, peu de travaux explorent les besoins de santé mentale des jeunes autistes.

Le rapport met en exergue trois facteurs clés qui, selon les jeunes autistes, auront un impact positif sur leur santé mentale :

  • Soutien pour identifier et exprimer leur ressenti ;
  • Lutte contre la stigmatisation et renforcement des connaissances dans le domaine de la santé mentale et de l’autisme ;
  • Accès à un soutien spécifique à chaque fois qu’ils en ont besoin.

Les résultats ont souligné le fait que 80% des jeunes interrogés ont déjà eu des problèmes de santé mentale. En outre, ces jeunes ont relaté combien ils s’étaient sentis malheureux, déprimés, inutiles, « à cran », incapables de surmonter leurs difficultés et manquant de confiance en eux. Beaucoup de jeunes avaient l’impression que ces problèmes émanaient de la pression due au fait de devoir se comporter « normalement » dans un monde neurotypique.

Cette recherche s’inscrit dans la campagne d’Ambitious about Autism intitulée “Know your Normal” lancée par des jeunes autistes afin de mieux faire comprendre comment promouvoir le bien-être des enfants et des jeunes autistes. Le projet entend également montrer, en donnant la parole aux jeunes, qu’une journée ordinaire d’une personne autiste peut être très différente de celle d’un neurotypique.

Lire l’article “Know your normal : young people with autism’s experience of mental health” (en anglais)

En savoir plus sur la campagne « Know your Normal” (en anglais)