Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Des bénévoles polonais en stage d’observation chez Autisme-Europe

Du 21 au 25 mai, trois bénévoles de la Fondation polonaise Community of Hope ont fait un stage d’observation chez Autisme-Europe dans le cadre du projet « Mobilité des personnels de l’éducation des adultes » du programme européen Erasmus +. Dans cet article, la coordinatrice de projet Dorota Wąsik partage ses impressions sur son séjour à Bruxelles :

En mai de cette année, nous avons eu la chance de visiter le secrétariat d’Autisme-Europe à Bruxelles pour un stage d’observation dans le cadre du projet « Mobilité des personnels de l’éducation des adultes » du programme européen Erasmus +. Nous sommes trois bénévoles et nous travaillons pour la Fondation Communicty of Hope, une ONG qui gère la Life Farm (premier service résidentiel pour adultes autistes en Pologne, auquel s’ajoutent un centre de jour et une ferme biologique) à Wieckowice, juste à l’extérieur de Cracovie. Notre travail consiste à soutenir la fondation dans ses démarches de représentation en vue d’influencer l’élaboration des politiques, et de soutenir la fondation dans la collecte de fonds et la gestion de projets. L’équipe en or d’Autisme-Europe a gentiment accepté de nous consacrer du temps et de partager ses expériences sur ces différents thèmes.

Le mois de mai a été une période très importante pour les droits des personnes handicapées en Pologne. Pendant 40 jours, des auto-représentants et leurs familles ont manifesté et assiégé le Parlement polonais pour exiger une augmentation sensible de leurs allocations ; mais surtout, pour l’équité de traitement et la dignité. Le succès de la manifestation n’a été que partiel en ce qui concerne l’aspect financier, mais nous espérons qu’elle a beaucoup contribué à la sensibilisation aux problèmes et aux droits des personnes handicapées. Cette manifestation a trouvé un écho à Bruxelles où des organisations telles que le Forum européen des personnes handicapées (FEPH) ont apporté leur soutien. Nos hôtes nous ont conviés à une réunion du FEPH ; ils nous ont également aidés à participer à la conférence de presse au Parlement européen donnée par l’eurodéputé polonais, Marek Plura, qui a  précisément abordé le sujet.

Durant notre semaine d’observation, Aurélie, Cristina, Haydn et Magali nous ont informé sur les projets et activités dans lesquels est impliqué Autisme-Europe.  Nous avons été surpris par le nombre d’activités menées par  cette équipe, de petite taille mais engagée ! Nous les avons vus à l’œuvre, par exemple, lorsqu’ils ont travaillé sur une déclaration conjointe concernant le projet de protocole d’Ovidéo au FEPH ou lorsqu’ils ont réfléchi et échangé des idées pour la campagne de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme 2019. Nous les avons vus organiser leurs activités multiples, jongler avec différents projets et disséminer les résultats. Ils travaillent de manière ciblée et avec détermination. Et tout en faisant cela, ils partagent leurs connaissances et leurs ressources spontanément et avec générosité. 

Durant ces quelques jours, nous avons eu un aperçu du processus très complexe et souvent long pouvant influencer la législation européenne. Nous sommes convaincus de l’importante de défendre les droits des personnes autistes (qui reposent sur une compréhension profonde de leurs besoins variés, sur la participation la plus large possible des auto-représentants et sur des approches fondées sur la preuve). Nous nous sommes rendu compte qu’il n’est pas toujours facile de trouver un équilibre entre tous les besoins et de s’exprimer d’une seule voix forte. Nous avons vu combien de compétences différentes étaient nécessaires dans tous ces efforts, notamment la diplomatie et la négociation. Nous espérons mettre en pratique tout ce que nous avons appris dans notre travail quotidien pour la Fondation.

Dorata Wąsik a étudié l’anglais et la littérature. Elle travaille en tant que traductrice et écrivaine. En parallèle, depuis quinze ans, elle travaille comme bénévole pour la Fondation Community of Hope où elle coordonne et met en œuvre divers projets internationaux pour les adultes autistes, leurs familles et les thérapeutes. Elle est aussi membre de l’organe consultatif de la fondation.

Stanislaw Myjak a suivi une formation en pédagogie et a obtenu une spécialisation en gestion des services sociaux. Grâce à sa vie professionnelle, il jouit d’une large compréhension de la politique sociale. Il a été stagiaire à la Fondation l’arche Jean Vanier (Belgique et France). A présent, il est responsable de la politique sociale à la municipalité de Zabierzów où il  dirige également le centre local d’aide sociale. Depuis 2013, Il est membre du Conseil d’Administration de la Fondation Community of Hope.

Anna Konopacka a un doctorat en droit et exerce actuellement en tant qu’avocate. Elle est impliquée depuis 7 ans dans la Fondation Community of Hope qu’elle représente juridiquement. Elle aide la fondation dans la mise en œuvre de projets financés par les fonds européens dont le but est de trouver de l’emploi pour les adultes autistes sur le marché libre du travail.