Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Protection contre les violences

Autisme-Europe souhaite sensibiliser aux problèmes relatifs à la violence et fournir des lignes directrices sur les possibles modes de soutien et protection.

Les personnes autistes ont des difficultés à communiquer et à interagir socialement, ce qui signifie que leur capacité à reconnaitre ou à rapporter des signes potentiels d’abus et violences peut être affectée à divers degrés. En l’occurrence, les personnes autistes sont des cibles plus faciles pour les abus et les mauvais traitements. Parfois les personnes autistes deviennent également la cible de crimes juste en raison de leur handicap (hate crime).

Leur inclination à respecter scrupuleusement les règles et consignes, parfois à outrance, est un autre facteur de risque qui les rend plus vulnérables aux violences et abus. Nous enseignons aux enfants, dès leur plus jeune âge, à obéir à leurs parents et à d’autres adultes mais ces règles comportent des nuances qui peuvent prêter à confusion.

Dans certains cas, un manque de connaissance de l’autisme peut également entraîner des cas de maltraitances, même en l’absence de mauvaises intentions. Par exemple, les personnes autistes peuvent être soumises à des « cures » ou des  thérapies non éthiques et non basées la preuve scientifique, dispensées par des professionnels non formés, voire par les membres de la famille, bien que les intentions de ceux-ci soient bonnes. Ces thérapies se révèlent alors inefficaces, voire parfois même très dangereuses pour la personne autiste, et la privent de recevoir un soutien adéquat qui lui permettrait de développer son potentiel.  

Ce n’est pas seulement le risque de souffrir de violences qui est accentué chez les personnes autistes. Les personnes autistes peuvent également, à certains moments et sans le savoir, devenir des auteurs d’actes de violence envers les autres. C’est souvent en raison d’un manque de compréhension quant aux barrières personnelles ou au comportement à adopter en fonction du contexte. Par conséquent, Autisme-Europe participe à des projets qui favorisent l’accès à l’éducation, notamment en matière d’éducation sexuelle.

Projets liés à la protection contre les violences

Projet TRASE (2015-2017)

Projet Speak Up (2013-2015)

Projet DAPHNE (1997-1998)

Publications liées

Code de bonnes pratiques pour la prévention de la violence contre les personnes autistes

Prévention et réduction de la violence commise par les enfants et les jeunes personnes autistes

La protection des enfants et des jeunes personnes autistes contre la violence et les abus