Easy to Read
Facebook Twitter Linkedin Youtube

Il faut fermer les institutions : nos réactions face aux abus à l’hôpital spécialisé Whorlton Hall

Déclaration commune du Forum européen des personnes handicapées (EDF-FEPH), d’Inclusion Europe, de l’Association européenne du syndrome de Down et d’Autisme-Europe.

C’est avec un sentiment de tristesse et de consternation, mais cependant sans étonnement, que nous avons pris connaissance des abus (y compris des cas de violence physique et de torture mentale) subis par les personnes ayant des troubles d’apprentissage, un handicap intellectuel ou l’autisme, à l’hôpital spécialisé Whorlton Hall, au Royaume-Uni.

Ces types de traitement et d’abus sont très répandus dans les institutions. Trop souvent, nous avons entendu parler ou vu des images de cas similaires. Trop souvent, nous avons été témoins d’atteintes des droits humains les plus fondamentaux des personnes handicapées. Trop souvent, nous avons été témoins de l’inaction des gouvernements.

L’institutionnalisation doit cesser. Le traitement forcé doit cesser. Ces flagrantes violations des droits de l’homme doivent cesser.

Notre message à tous les gouvernements est clair : vous manquez à vos devoirs les plus élémentaires si vous n’y mettez pas fin.

Le public et les gouvernements continuent de croire que le problème, c’est la personne ou son « comportement problématique ». Ils ne voient pas qu’un service inadéquat est à l’origine du problème et qu’il existe de nombreuses meilleures façons de soutenir les personnes handicapées. Alex et Simon, deux personnes handicapées apparaissant dans le reportage de la BBC qui a dénoncé le scandale, ont été plus heureux et épanouis lorsqu’une prise en charge alternative a été mise en place.

Maureen Piggot, membre du Comité exécutif d’EDF et membre du Conseil d’administration d’Inclusion Europe, a déclaré :

« La vie d’Alex et Simon est différente maintenant. Leurs expériences horribles sont le produit d’un système qui a échoué et dans lequel la détention, la contrainte et la contention physique sont la norme. Il n’est donc pas surprenant qu’une culture de violence se développe, faisant ressortir le pire chez ceux qui sont là pour apporter du soutien. Grâce aux documentaires comme celui-ci, de meilleures solutions sont proposées. Qu’est-ce qu’on attend? Il faut remplacer ces institutions honteuses. »

Pat Clarke, vice-président d’EDF et président de l’Association européenne du syndrome de Down, a déclaré :

« Les personnes qui ont un handicap intellectuel ont été gravement négligées à maintes reprises. Il faut que ça cesse. Combien d’autres scandales et de morts inutiles faudra-t-il avant que nous commencions à traiter les personnes handicapées avec le respect et les soins qu’elles méritent ? »

Le FEPH (EDF) condamne fermement tout recours à l’institutionnalisation, au traitement forcé et à la contrainte. Il fait actuellement campagne contre les tentatives du Conseil de l’Europe d’autoriser et de réglementer certaines formes de traitement forcé et de contrainte. Le traitement et le placement non volontaires ne sont jamais des soins.

Nous remercions l’équipe de BBC Panorama, et en particulier sa journaliste infiltrée, Olivia Davies, d’avoir mis en lumière ces abus.

Articles connexes

BBC News : Whorlton Hall : l’hôpital pour adultes vulnérables maltraités

Retirer le projet de Protocole additionnel à la Convention d’Oviedo